Auyan Tepuy 2 , 2017

Nouveauté

 
Oeuvre : unique
Peinture : huile sur toile
Dimensions : 70cm x 50cm
Encadrement : l’oeuvre est vendue non encadrée
Certificat d’authenticité : oeuvre signée et livrée avec un certificat d’authenticité

1 300,00 €

Demande de location

Location avec option d’achat : En cas d’achat de l’œuvre à l’issue de la période de location, il est déduit du prix TTC de vente de l’œuvre, 40% du coût TTC de la location

A réception de votre demande de location, nous vous contacterons par E-mail.
 
A propos de l'oeuvre

Guillaume Montier a peint ce paysage en se plongeant dans la vie épique d’ Alexandre de Humboldt, naturaliste, géographe et explorateur né en 1769 en Allemagne, à qui l’on doit les bases des explorations scientifiques.

Lors d’un voyage aux Amériques, au cours duquel il réalise de précieux et rigoureux relevés géographiques, astronomiques, météorologiques, de magnétisme, de température, de composition chimique de la mer, Humboldt se consacre à démontrer l’existence d’un passage navigable entre les fleuves l’Orénoque et l’Amazone ainsi qu’à déterminer l’emplacement précis de la source de l’Orénoque.

Ce sont ces lieux que l’on voit ici, mis en scène par une lumière froide, s’extirpant du mystère et émergeant à la connaissance, nimbés de l’attention du scientifique à l’égard des différentes composantes de la nature environnante : le solide, le liquide, le gazeux.

Le fleuve, avec ses virages, les différents lieux qu’il traverse, l’écoulement ininterrompu du temps, représente le cheminement d’une vie : ici celle d’un explorateur passionné, une icône pour le peintre féru de récits de voyages qu’est Guillaume Montier.

 
A propos de l'auteur

Né en 1973 à Rouen, Guillaume Montier se considère comme un autodidacte. Passionné de lettres et lecteur insatiable, il a notamment exercé l’art thérapie pendant quelques années en milieu hospitalier avant de progressivement glisser vers une vie d’artiste peintre professionnel à plein temps.

Les oeuvres de Guillaume MONTIER

Prendre rdv pour voir l’œuvre